ED MOTTA

À la fin des années 80, Ed Motta fait irruption sur la scène musicale en tant que chanteur,  compositeur et producteur de Conexão Japeri. Il connu un succès instantané sur le circuit du spectacle de carioca et son premier album de 1988, “Conexão Japeri” (Warner), le confirme. Des chansons comme “Manuel”, “Vamos dançar”, “Baixo Rio” […]

Biographie

ED MOTTA

Jazz/Groove/Musiques du Monde

À la fin des années 80, Ed Motta fait irruption sur la scène musicale en tant que chanteur,  compositeur et producteur de Conexão Japeri. Il connu un succès instantané sur le circuit du spectacle de carioca et son premier album de 1988, “Conexão Japeri” (Warner), le confirme. Des chansons comme “Manuel”, “Vamos dançar”, “Baixo Rio” et “Um love” sont devenues de grands succès. Les chansons ont été marquées par une musicalité somptueuse et ont introduit de fortes composantes soul et funk dans la scène pop-rock qui faisait fureur au Brésil à l’époque.

Deux décennies plus tard, même les optimistes les plus optimistes ne pouvaient prévoir qu’il irait aussi loin. Aujourd’hui, il est chanteur et compositeur, joue de nombreux instruments, réalise des arrangements et produit de la musique dans de nombreux pays. Dans son propre style, tout en restant fidèle au funk-soul, il mélange des influences allant du jazz à la musique populaire brésilienne, des bandes originales de films hollywoodiens au rock, de la musique classique aux standards américains, de la bossa nova au reggae. Le résultat de ce melting-pot de références a déjà été reconnu dans le monde entier et reconnu lors de tournées récentes à travers l’Europe, le Japon, les États-Unis et l’Amérique du Sud. À l’intérieur des studios ou sur scène, Ed a aussi joué avec des noms tels que Roy Ayers, Chucho Valdés, Jean-Paul “Bluey” Maunick (leader d’Incógnito), Ryuichi Sakamoto, Paul Griffin, Bernard Purdie, Bo Diddley, Ed Lincoln, Miltinho, Mondo Grosso, Marcos Valle, Joao Donato, Dom Salvador, parmi beaucoup d’autres.

Ed investit dans la funk qui fait danser, une musique qui a été présente dans de nombreux moments de sa carrière – de “Conexão Japeri” aux deux éditions de son “Manual Prático” -, sur un album coproduit par Silvera. Le répertoire comprend un hommage festif (“A Turma Da Pilantragem”, en duo avec Maria Rita et chant et applaudissements à la Chris Montez), au son du film noir et des morceaux mangá (“Nicole Versus Cheng”, “O Mestre EO” Aprendiz “), détonateurs dansants (” Pé Na Jaca “, avec Liminha à la basse,” Piquenique “,” Bel Prazer “et” Mensalidade “), soul ballade (” Carência No Frio “) …

C’est Ed Motta, agité et diversifié comme toujours, dans un disque riche en détails et en ingrédients.

 
Demande de booking

Vidéo

Recherchez un artiste, un concert, un festival...